Formalités pour un voyage au Japon

Sommaire

Vous comptez voyager au Japon. Voici à quelles formalités vous devrez vous plier pour un départ dans les règles.

1. Conditions d’entrée et de séjour sur le territoire

Séjours de moins de 3 mois

Chaque voyageur doit détenir un passeport valide pour toute la durée du séjour.

À l'entrée du territoire, les visiteurs seront soumis à un enregistrement de leurs données biométriques : empreintes digitales et photographie de face. Seuls les mineurs de moins de 16 ans et les personnes séjournant pour des motifs officiels seront exemptés de cette formalité.

Séjours de plus de 3 mois

Si votre séjour doit durer plus de 3 mois, alors un visa sera nécessaire.

Rapprochez-vous de l’ambassade du Japon : 7, avenue Hoche 75008 Paris

Tel : 01 48 88 62 00 / Courriel : [email protected]

Particularités liées à la sévérité des autorités japonaises à l'entrée du territoire

Les autorités japonaises sont très strictes quand il s'agit de la validité du passeport. Ainsi, toute personne qui se présentera sans passeport, avec un passeport périmé ou un passeport ne couvrant pas l'ensemble du séjour se verra refuser l'entrée du territoire. Le consulat français ne pourra intervenir pour faire appel à la clémence des douaniers.

De plus, toute personne séjournant illégalement dans l'archipel ou prolongeant son séjour sans le visa ou la validité du passeport nécessaires sera interpellée et incarcérée. Même pour un dépassement de séjour de 24 heures à peine, ces règles sont appliquées.

2. Santé : mesures sanitaires à prendre au Japon

Vaccins

Aucun vaccin n’est obligatoire.

Cependant, les vaccins suivants sont conseillés :

  • rubéole ;
  • DTP Coq (coqueluche) ;
  • hépatite A et B ;
  • typhoïde ;
  • encéphalite japonaise (toutefois, la vaccination n’est généralement pas recommandée pour les voyages se limitant a Tokyo et aux grandes villes).

 

Consultez votre médecin traitant et renseignez-vous sur le site de Santé publique France (qui a repris en 2016 les missions de l'Institut de veille sanitaire) pour plus de précisions.

Autres précautions sanitaires

Pour un séjour au Japon, il est vivement recommandé de souscrire une assurance voyage. En effet, au pays du soleil levant, les frais d'hospitalisation sont particulièrement élevés.

Concernant la contamination alimentaire après l’accident de Fukushima, des seuils ont été mis en place, et l’étiquetage indique obligatoirement le lieu de production : demandez aux commerçants de vous le lire.

3. Mises en garde

Le Japon est maintenant fortement occidentalisé et a abandonné beaucoup de ses rites. Il convient toutefois de se déchausser dans les temples et chez les particuliers.

Il est également bon de savoir avant de partir que le coût de la vie au Japon est très élevé, prévoyez un budget assez large pour ne pas vous retrouver à court de ressources.

Législation

Les autorités japonaises sont particulièrement sévères à l'égard du trafic de stupéfiant. Si des substances illicites (pour la consommation personnelle ou pour le commerce) sont saisies sur un voyageur, celui-ci peut être mis en garde à vue plus de 3 semaines. Les tribunaux appliquent ensuite la peine maximale : emprisonnement de 7 à 10 ans, travaux forcés, amende.

Sécurité

La délinquance est faible au Japon et les conditions de sécurité bonnes. Les déplacements en ville de jour comme de nuit ne font pas l’objet de vigilance particulière. Des cas d’intoxications au GHB ont toutefois été recensés notamment dans les bars à hôtesses. Si vous vous rendez dans ces établissements, soyez extrêmement prudent.

Aussi le risque de catastrophes naturelles est important au Japon : séismes, typhons, éruptions, tsunamis. Il est recommandé de s’inscrire sur l’application Ariane du site France Diplomatie pour être informé en cas de crise.

Ces pros peuvent vous aider