Congé parental : comment bénéficier d'une aide de la CAF

Sommaire

Vous décidez de suspendre votre activité professionnelle pour vous consacrer à l'éducation de votre enfant de moins de 3 ans. Dans le cadre du congé parental, vous pouvez obtenir un soutien financier de la CAF : la prestation partagée d'éducation de l'enfant (PreParE). Ce soutien fait partie de la prestation d'accueil du jeune enfant (PAJE).

 

 

Conditions pour en bénéficier

L'aide de la CAF est ouverte à tous les travailleurs (salariés, fonctionnaires, libéraux, commerçants, etc.).

Pour bénéficier de la prestation partagée d'éducation de l'enfant, vous devez :

  • avoir un enfant de moins de 3 ans ;
  • avoir adopté un enfant de moins de 20 ans ;
  • avoir arrêté votre activité professionnelle ou l'exercer à temps partiel ;
  • avoir cotisé au moins huit trimestres d'assurance vieillesse dans les :
    • deux ans précédant la naissance pour un premier enfant ;
    • dans les quatre ans pour un deuxième enfant ;
    • dans les cinq ans pour trois enfants ou plus ;

Vous ne devez pas avoir :

  • de pension d'invalidité, de retraite ;
  • d'allocation chômage ;
  • de congés payés, etc.

Bon à savoir : vous pouvez suspendre l'allocation chômage auprès de Pôle emploi pour bénéficier de la PreParE.

Montants de la PreParE

Le montant de la PreParE s'élève à :

  • en cas de cessation totale d'activité : 428,71 € par mois ;
  • en cas de travail à temps partiel :
    • 277,14 € par mois pour une durée de travail inférieure ou égale à un mi-temps ;
    • 159,87 € par mois pour une durée de travail comprise entre 50 et 80 %.

Les parents avec au moins 3 enfants à charge, qui ont cessé de travailler et qui ont validé au moins 8 trimestres de cotisations vieillesse, peuvent demander à bénéficier de la PreParE majorée (durée de versement plus courte que dans le cadre de la PreParE). Son montant est de 700,74 €.

Durée de la PreParE

La particularité de la PreParE est de pouvoir partager la durée totale du congé entre les 2 parents.

Ainsi, chaque parent peut bénéficier de :

  • 6 mois de congé pour un premier enfant ;
  • 24 mois de congé lorsqu'ils ont au moins un autre enfant ;
  • 48 mois de congé en cas de naissance de triplés ou plus.

Lorsqu'un parent vit seul il peut bénéficier de :

  • 1 an de congé pour un premier enfant ;
  • 3 ans de congé lorsqu'il a déjà au moins un autre enfant ;
  • 6 ans de congé en cas de naissance de triplés ou plus.

Bon à savoir : pour faire la demande de la PreParE, il suffit de remplir le formulaire dédié disponible en ligne sur le site de la CAF.

À noter : suite à la loi n° 2018-727 du 10 août 2018, lorsqu'un parent décide de reprendre son travail avant la fin de son congé parental et qu'il oublie de le déclarer immédiatement, il peut se prévaloir du droit à l'erreur et ne subir aucune pénalité s'il restitue les sommes indûment perçues. Pour bénéficier du droit à l'erreur, celle-ci doit être commise pour la première fois, l'auteur doit être de bonne foi et avoir commis l'erreur de manière involontaire, et il doit régulariser sa situation de sa propre initiative ou à la demande de la CAF dans les délais indiqués. Dans le cadre de la politique du droit à l'erreur, le site oups.gouv.fr, destiné aux particuliers et aux professionnels, répertorie les principales erreurs administratives et donne des conseils pour les éviter.

Ces pros peuvent vous aider