Pourboire : combien donner et à qui ?

Sommaire

Le pourboire est une somme d'argent donnée à un employé en remerciement de la qualité du service rendu. Alors que dans certains pays, comme les États-Unis, ne pas laisser de pourboire signifie littéralement que vous ne rémunérez pas la prestation qui vous est faite, en France, la pratique est laissée à l'appréciation du client.

Voici quelques conseils en matière de pourboire.

Secteurs d'activité concernés par le pourboire

Le pourboire peut être versé en guise de gratification dans les domaines d'activité suivants :

  • la restauration et les bars : serveur ;
  • l'hôtellerie : bagagiste, portier, voiturier, femme de chambre ;
  • la beauté : coiffeur, esthéticienne ;
  • le spectacle : ouvreuse (cinéma, théâtre, concert) ;
  • le loisir : guide touristique ;
  • la livraison : livreur, manutentionnaire ;
  • le transport : chauffeur de taxi.

À noter : aux États-Unis, la majeure partie, voire la totalité de la rémunération des serveurs est au pourboire. Ainsi, laisser entre 15 et 20 % de la note en pourboire est d'usage. Laisser moins signifie que vous êtes très insatisfait du service.

Bon à savoir : l'article 5 de la loi n° 2021-1754 du 23 décembre 2021 de financement de la sécurité sociale pour 2022 exonère d’impôt sur le revenu et de prélèvements sociaux les pourboires versés aux salariés au cours des années 2022 et 2023, à la condition que ces salariés perçoivent une rémunération n’excédant pas 1,6 SMIC.

Quel pourboire faut-il donner ?

En France, il n'y a pas de règle précise en matière de pourboire, et celui-ci est facultatif. En effet, rien n'oblige un client à gratifier un employé, le service étant compris dans la prestation.

Toutefois, en fonction de son degré de satisfaction, le client peut allouer un montant proportionnel à celui de la facture. A titre d'exemple :

  • Au serveur de bar ou restaurant : compte tenu que le service d'environ 15 % de la note est inclus dans le montant à payer, il est d'usage de laisser un pourboire compris entre 5 et 10 % au serveur.
  • Le livreur : il peut être gratifié d'un pourboire, notamment lorsqu'il dépose une marchandise dans un endroit difficile d'accès (logement à l'étage sans ascenseur, distance éloignée de son lieu de parking, etc.).
  • Le guide touristique : il peut se voir attribuer un pourboire déterminé selon la durée de la visite. Lorsque celle-ci est gratuite, il est fréquent de lui offrir quelques euros en remerciement de la clarté de ses explications.
  • Chez le coiffeur : il est fréquent de laisser un pourboire compris entre 1 et 5  € à l'apprenti, à la shampouineuse ou à la personne chargée de la coupe.
  • Le personnel de l'hôtellerie : un pourboire de 1 ou 2  € est d'usage lorsque l'on confie ses valises au bagagiste ou son véhicule au voiturier.
  • L'ouvreuse : elle reçoit de façon coutumière 1 à 2  €. A noter que cette personne est généralement rémunérée aux pourboires.
  • Le chauffeur de taxi : un client satisfait de la course attribue généralement 1 à 5  € de pourboire, parfois davantage lorsque le chauffeur de taxi s'occupe de ses bagages.
  • L'esthéticienne : si la prestation reçue est de qualité, la cliente a la possibilité de laisser un pourboire en fonction du montant de la note. 3 à 5  € est un pourboire raisonnable.

Bon à savoir : lors d'une croisière, les pourboires destinés au personnel sont généralement imposés pour chaque service rendu. Il faut donc prévoir entre 50 et 100 euros pour une semaine de croisière.

Tous nos conseils pour gérer votre argent en voyage comme au quotidien :

Ces pros peuvent vous aider